Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 janvier 2016 3 20 /01 /janvier /2016 16:24

Le jeudi 19 novembre 2015, Claudine Ordonneau, inspectrice de l'Education Nationale à la retraite et Marie-Laurence Queré, salariée du Centre Médico Psycho-Pédagogique à la retraite, ont animé une formation dans le cadre de l'association Lire et Faire Lire.

Le thème était la gestion d'un groupe d'enfants durant une séance de lecture.

Conseils et astuces pour gérer un groupe d'enfants

Un bon moyen pour les vingt bénévoles, venant des Sables, Talmont, Challans, La Roche sur Yon, Montaigu et Luçon, qui offrent leur voix à des enfants de tous âges, de poser leurs questions, de partager leurs expériences, d'échanger et de s'enrichir de conseils variés.

La formation s'est déroulée à la médiathèque Aliénor de Talmont Saint Hilaire où les bénévoles Lire et Faire Lire, dans le cadre d'un partenariat, interviennent pour lire des histoires aux enfants.

 

Tout d’abord, Claudine ouvre la matinée en insistant sur le fait que « il n’y a pas de solution miracle pour gérer un groupe, ce n’est pas une science exacte ». Puis chaque personne se présente.

La remarque de Claudine permet de lancer la réflexion. « C’est relativement récent qu’on lise des livres aux tout-petits. C’est seulement dans les années 70 que les BCD se sont développées et dans les années 80 que la culture de la lecture est entrée dans les foyers et les écoles.

Avant, on racontait des histoires, on ne les lisait pas. » Pourtant, l’importance de lire aux enfants est prouvée, même s’ils ne comprennent pas toujours les mots.

 

Claudine explique « Lire aux tout-petits facilite l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, augmente leur estime d’eux-mêmes, gomme certaines failles sociales, aide les enfants à comprendre le monde. Les livres ouvrent des fenêtres, qui ont l’avantage d’être des images à l’arrêt, contrairement à la télévision. »

 

La lecture permet aussi « d’échanger, d’exercer sa mémoire et sert d’ouverture. »

Qui est amené à lire aux enfants ? « Il y a les professeurs des écoles, les parents, les grand-parents, les bibliothécaires… Ces personnes ont toutes un but. Et il y a vous, les bénévoles. Vous n’avez pas de but spécifique, mais vous lisez pour échanger, partager et pour le plaisir d'avoir les enfants près de vous. »

Après la lecture d’un extrait de Comme un roman de Pennac et de La dame des livres, Claudine conclut « C’est une lecture cadeau que vous faites, vous ne demandez rien en échange, vous êtes les bénévoles du plaisir ».

Ensuite, par groupe de quatre, un temps de réflexion porte sur différentes questions concernant la gestion d’un groupe d’enfants et sur la réponse adaptée à certaines situations délicates.

Cinq thèmes sont abordés : gestion du groupe et de l’individualisation, gestion de la différence, gestion de l’affectif, gestion de l’organisation et des exigence en fonction du lieu et du temps, gestion de la sécurité et des urgences.

Conseils et astuces pour gérer un groupe d'enfants

Quelques exemples.

Dans un groupe d’enfants de 7/8 ans, l’un se tient à l’écart et refuse de venir malgré mes interpellations.

Que faire ? Voici une proposition :

« On fait un contrat : aujourd’hui, exceptionnellement, tu te mets à l’écart, tu écoutes ou tu n’écoutes pas, ce n’est pas mon problème. Tu ne gênes juste pas les autres » Des enfants de 3/4 ans sont insupportables et courent partout. « Je ne peux pas faire de contrat, ils sont trop petits. Donc j’institue un rituel pour attirer leur attention : je tape dans les mains ou je sors un objet transitionnel comme une peluche, des percussions… »

Si un enfant vient sur mes genoux, je peux lui répondre gentiment « Non, ce n’est pas le moment, je suis là pour lire des histoires ». Il faut mettre de la distance avec les enfants. On reste convivial, mais il s’agit d’une égalité de traitement et de ne pas se laisser déborder. Si un enfant parle d’une histoire intime, il ne faut « surtout pas employer de jugement de valeur, ni entrer dans la discussion en délaissant les autres. » On ne fait pas non plus semblant de ne pas l’avoir entendu, sinon il va continuer pendant toute la séance. On peut exprimer « Ah bon d’accord. On revient à la lecture ? » On vous propose un groupe de 25 enfants pendant une heure. Comment réagissez-vous ? « Déjà, lire pendant une heure c’est trop long. Il faut des lecteurs différents, des déplacements, faire appel aux médiateurs, aux enseignants. Ensuite, il faut diviser les 25 élèves et faire tourner les groupes. »

Conseils et astuces pour gérer un groupe d'enfants

Claudine conseille d’intervenir dans un « cadre de lecture propice et agréable », de rappeler le contrat et les règles. « L’adulte c’est vous ». Une organisation sans faille est nécessaire. Il est important de bien accueillir les enfants, un peu comme si on les recevait chez soi. « Bonjour, je suis contente de vous voir aujourd’hui. » S’ils ne connaissent pas le lieu, faites une visite avec eux et assurez-vous qu’ils sont allés aux toilettes auparavant. De toute façon, suivant le cadre où on lit, il y a toujours une personne référente sur qui on peut compter. On remet donc toujours les enfants au responsable et pas directement aux parents.

Voici quelques consignes à respecter.

Un enfant ne doit pas sortir seul pour aller aux toilettes. « On ne sais jamais ce qui peut arriver. » Si un enfant est malade, on déplace tout le groupe. « Et surtout, si on rencontre n’importe quel souci, on en parle au responsable ! » De plus, c’est une obligation de « ne jamais se faire appeler papy ou mamy » et de « ne pas émettre des propos négatifs sur un enfant ». Au lieu de dire « Tu n’ écoutes jamais » à un enfant, il vaut mieux dire « C’est compliqué aujourd’hui ». Enfin, « ne cherchez pas à crier, mais plutôt à surprendre ».

 

Dans un dernier temps, les bénévoles se sont penchés sur la question : « Peut-on tout lire à des enfants ? ».

Un moment de réflexion s’ouvre, par groupe, sur deux ou trois livres. Quel est le thème commun ? Y-a-t-il un des livres qui peut poser problème ? Liriez-vous un de ces livres aux enfants ? Que répondriez-vous à un enseignant qui vous impose de le lire ?

 

Le premier groupe a entre les mains QUI A TUE MINOU-BONBON et JOHN CHATTERTON DETECTIVE. Ces deux livres policiers sont très différents. Le premier a une couverture très sombre, des scènes osées, un langage vulgaire, tandis que le deuxième paraît beaucoup plus avenant, mais contient de nombreuses références culturelles. Les enfants doivent donc les connaître pour bien apprécier le livre. L’un est gênant, l’autre compliqué. C’est pour cela qu’il faut « bien connaître les livres avant de les lire et être capable de les expliquer ».

 

Le deuxième groupe travaille sur ALEX EST HANDICAPE, LE COUSIN DE MAX ET LILI SE DROGUE et LES JOURS NOISETTE, histoire d’un papa en prison. Que des thèmes difficiles ! A savoir que le regard des enfants sur la maladie et la violence est différent de celui d'un adulte. « Cela peut être intéressant de parler aux enfants de ces thèmes, mais pas dans n’importe quelle situation et avec n'importe quel enfant. »

 

LA CROUTE et AU REVOIR BLAIREAU abordent le thème de la mort, thème sensible et dur à approcher. « Le premier livre relate la réalité ; le deuxième est plus poétique, plus symbolique et plus facile à lire. »

 

MARIUS et SIMON A DEUX MAISONS traitent du divorce, de l’homosexualité, des séparations. Ils peuvent paraître agressifs pour certains.

 

Enfin, le dernier groupe réfléchit sur JEROME PAR COEUR et ET AVEC TANGO NOUS VOILA TROIS ! dans lesquels l’homoparentalité et l’adoption sont les thèmes phares.

 

Claudine insiste sur le fait que « tous ces thèmes peuvent être difficiles à gérer et il ne faut surtout pas lire un livre sous la pression de quelqu’un. Le choix doit être personnel et réfléchi. »

 

Pour un compte-rendu plus détaillé de la formation, cliquer sur le lien ci-dessous :

http://www.laligue85.org/fr/images/pdf/lire-et-faire-lire/compte-rendu-gestion-dun-groupe-denfants.pdf

Partager cet article

Repost 0
blog lire et faire lire Vendée
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Lire et faire lire en Vendée
  •              Le blog de Lire et faire lire en Vendée
  • : Bonjour et bienvenue sur notre blog Lire et faire lire créé par et pour les bénévoles. Cet espace nous permet d’être en contact permanent pour échanger et partager nos expériences, nos lectures, nos formations mais aussi nous informer des événements (manifestations-salons-expositions) dans notre domaine, la lecture aux enfants. En Vendée, en juin 2017, nous sommes 528 lecteurs et nous intervenons dans 269 structures éducatives pour 12.672 enfants. Notre devise « Que du bonheur ».
  • Contact

Lire Et Faire Lire Site National

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -